Présentation
L'Initiative
Le Lancement
Présentation de la Commission
les decrets portant création de la CAC
les membres
la BEF: Brigade Economique et Financière
 Objectifs
Lutte contre la corruption
Lutte contre le sabotage économique
 Les Investigations
La gestion des biens de l'Etat
L'utilisation abusive du téléphone dans les services

Les immeubles de l'Etat à l'Etranger

Les Enquêtes

Les Archives

 

 

 
Vos Suggestions

 

Dernière mise à jour: Dec. 2014

CORRUPTION: VERS UN CODE DE CONDUITE POUR LES FONCTIONNAIRES:

 

CORRUPTION: VERS UN CODE DE CONDUITE POUR LES FONCTIONNAIRES: Un fonctionnaire, un magistrat ou un membre du gouvernement, peut-il recevoir infiniment des cadeaux ?

 

 

Un fonctionnaire, un magistrat ou un membre du gouvernement, peut-il recevoir infiniment des cadeaux ? Si oui dans quelle proportion ? Quel doit être le coût maximum de ce présent ? Pour éviter un conflit d’intérêt dans l’administration et des comportements prêtant à équivoque ou frisant le trafic d’influence, de nombreux pays ont adopté des règles précises de transparence et d’éthique pour régir la fonction publique.

 

La référence dans ce domaine, ce sont les Etats- Unis où aucun employé voire un directeur de service ou un ministre, n’a pas le droit de recevoir un don de plus de 100 dollars (52.000 F CFA). Le code de conduite des fonctionnaires permet entre autres de déterminer les conditions d’acceptation d’un don par un agent public.

 

Certains pays africains se sont inspirés de la Charte africaine de la Fonction Publique qui est un modèle de code de conduite pour la promotion des valeurs d’éthique au sein de l’administration dans chacun de nos pays. Cette charte adoptée à Windhoek (Namibie), le 05 février 2001, fixe notamment les règles de conduite de l’agent public, à savoir l’intégrité, la probité morale.

 

L’administration publique togolaise est également engagée dans cette évolution salutaire dans le cadre de la modernisation de la Fonction Publique qui sera bientôt régie par des règles de transparence et d’éthique.

 

A commencer par le ministère de la Justice qui est en train d’initier un code de conduite pour ses agents. Il s’agit d’une directive sur la déontologie qui fixe les règles de conduite des magistrats. A son niveau également, le ministère de la Fonction publique élabore un avant-projet de loi pour « réguler les comportements répréhensibles dans l’administration notamment la corruption, le laxisme, le clientélisme et le népotisme »

 

 

<<< Retour

 

 

 

 

 

 














 

 

 

 

Nous écrire | sondages | Perspectives | Plan du site | Accueil

 

© 2015 cac.tg     webmaster